Patientez ... j'arrive !
SEO NAME
2015

Bleu
Rouge

Démarche

"Bleu rouge" présente la chorégraphie d’un personnage exécutant une série de mouvements dans un palais des glaces imaginaire aux miroirs déformants. Le décalage entre l’exécution du modèle et la perception de l’observateur interroge le positionnement de l’oeuvre dans l’espace (passé) de sa création à celui (présent) de l’exposition. Il manque des données au spectateur, provoquant des visions ridicules. Cette distorsion d’un espace visible entre le modèle et celui qui observe, permet à l’artiste de renvoyer à l’observateur la question du positionnement. Pour Nathalie De Zan il y a une "mémoire du sang". L’expression artistique doit refléter la complexité d’un vécu et doit se faire la somme, la synthèse d’une quantité certaine d’évènements significatifs ou triviaux. Ceux-ci sont alors digérés ou parfois même oubliés en apparence, mais s’intègrent, marquent la mémoire et donc le corps de l’artiste (le sang) inexorablement, avant de ressurgir sous une forme nouvelle, sans perte de sens. Walter Benjamin introduit le terme d’aura en 1931 dans son essai « Petite histoire de la photographie » , pour caractériser la spécificité de l’œuvre d'art qui est unique, liée à un endroit précis et qui s’inscrit dans l’histoire. Il y a un sentiment dans l’expérience du vécu qui ne peut être reproduit. Ici l’artiste et le modèle s’inscrivent simultanément dans un rituel. Il s’agit d’un mouvement de l’art pour l’art qui le rend inaccessible au public. La reproduction technique a pour conséquence la perte de cette aura initiale. La photographie acquiert alors une autonomie vis-à-vis de l’action originale par le fait que l’œuvre soit placée dans de nouveaux contextes qu’il devient possible de changer de point de vue, d'opérer des grossissements… Voici une oeuvre accessible à l’observateur dans des situations nouvelles en étant sortie de tout contexte historique et spatial.

Xavier Perez

Technique - Dimension

Photographie Studio
Tirages photo
20x30